Un expert vous répond

Panier

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Promotions

Toutes les promotions

Contre-attaque de la profession bovine

Contre-attaque de la profession bovine devant la force des burgers

 

Part croissante des viandes hachées dans la consommation de viande bovine des ménages

Profession bovine devant burger

Source de perte de valeur pour les éleveurs, la part croissante des viandes hachées dans la consommation de viande bovine des ménages doit faire réagir la filière sur tous les fronts : segmentation, structuration, communication, export.

De 25 % en 1995, la part des viandes hachées fraîches et surgelées dans la consommation de viande bovine des ménages avoisine les 45 % ! « La consommation de viande des ménages évolue très vite », a expliqué Michel Reffay, inspecteur du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux lors de la journée Grand angle viande bovine organisée mardi 17 novembre par l’Institut de l’élevage

Alors que la consommation de viande bovine ne cesse de baisser, celle du steak haché s’envole : en 2014, les Français ont mangé un milliard de burgers . 10 % de plus qu’en 2013.Or la hausse du steak haché qui en résulte pose des difficultés à l’ensemble de la filière dans la mesure où « dans un burger, la valeur de la viande est détruite », explique Michel Reffay. A quoi bon élever des races à viande pour en faire du steak haché, résume-t-il.

Autrement dit, cette tendance de la consommation, qui vient s’ajouter à une conjoncture extrêmement difficile, doit faire réagir les éleveurs et l’ensemble de la profession. L’avenir de la filière viande bovine en dépend, selon lui. En 2014, le décalage entre la production et la consommation s’est accru. Les viandes issues de vaches et génisses représentaient 61 % de la production, contre 77 % de la consommation.

 

Etudier davantage les possibilités de croisements de race dans une logique de rentabilité

Surtout, les races laitières ont représenté pas moins de 34 % de la production de gros bovins en 2014, dont plus des deux tiers de vaches de réforme. « Le lait est un déterminant de la production de viande. La remise en question de la filière bovine ne pourra pas se faire sans un travail commun avec les acteurs de la filière laitière. »

Pour Michel Reffay, les acteurs de la filière viande bovine doivent travailler sur tous les fronts. Il faudrait ainsi favoriser la segmentation, notamment de la viande hachée, favoriser la politique de marques, faire reconnaître encore davantage le logo « VBF » et même reconsidérer la maturation des viandes.

 

Redéfinir des modèles de production sur le plan technique et économique

La contractualisation reste aussi une voie de progrès. A condition d’aborder les coûts de production. Sur ce sujet, l’inspecteur n’hésite pas à le dire face aux éleveurs : « même si ce n'est pas agréable, il faut dire qu'il y a d'énormes écarts de coûts de production. Certains éleveurs ont encore une marge importante. Il faut le dire avec force. Une maîtrise financière et technique est nécessaire pour les jeunes qui reprennent », a-t-il insisté. « Il faut plus globalement redéfinir des modèles de production sur le plan technique et économique, en se focalisant sur le coût de production et la marge ».

Et l’expert d’enfoncer le clou : « La problématique de la marge trouve-t-elle aujourd’hui une réponse par l’élevage de race pure ? Je n’en suis pas sûr. » Michel Reffay recommande aux professionnels d’étudier davantage les possibilités de croisements de race, « dans une logique de rentabilité de la filière ».

Nous vous proposons de profiter de prix exceptionnels sur des produits de professionnels fabriqués dans notre usine en France. Ces produits sont vendus en direct auprès du consommateur professionnel sans aucun maillon intermédiaire. Les frais de ports sont gratuits sur toute la France métropolitaine à l'adresse de votre choix. Les produits sont livrés immédiatement et toutes les commandes reçues avant 11 h 30 seront expédiées le jour même dés 14 h 00 dans la limite des stocks disponibles.

Pour d'autres bons conseils ou astuces sur nos actualités, rejoignez nous dés maintenant sur notre Blog Serviroc agricole...